MEETING DES LIBERAUX A GUEDIAWAYE: Le Pds se montre en spectacle

Publié le par farbasy

PICT0934Les libéraux ont raté le pari de l’union et de la mobilisation lors de leur premier meeting organisé dans la région de Dakar après les émeutes de fin juin. Le maigre public venu à Guédiawaye pour encourager Wade a assisté en direct à une autre épisode du feuilleton des tiraillements entre Mamadou Seck et Aminata Lô.

Aminata Lô boude le meeting séance tenante

Pour une première manifestation dans la région de Dakar après les événements du 23 et 27 juin, les libéraux s’étaient donné rendez-vous samedi dernier à Guédiawaye pour un meeting qu’ils voulaient impressionnant. En témoigne la présence sur les lieux de gros pontes du Pds comme Mamadou Seck, président de l’Assemblée nationale, Diakaria Diaw secrétaire général de la présidence, Abdoulaye Faye administrateur du Pds, Awa Diop présidente du mouvement des femmes du Pds, Bara Gaye secrétaire général de l’Ujtl, Mamadou Lamine Keita ministre de la jeunesse, Faustin Diatta ministre des sports, Aminata Lô ministre chargée des relations avec les Institution, Innocence Ntap Ndiaye ancienne ministre du travail ect. Mais en dépit de toute cette pléiade de personnalités, l’esplanade du marché jeudi n’a pas refusé du monde. Pis, les libéraux se sont donné en spectacle avec les tiraillements entre Mamadou Seck, patron de la galaxie libérale dans la banlieue et Aminata Lô. Privée de parole, cette dernière a ostanciblement boudé le meeting amenant avec elle un grand nombre de militants et vidant quasiment la modeste assistance. Amère, la responsable libérale de Pikine n’a pas voulu s’expliquer devant les journalistes. Toutefois, un de ses collaborrateurs répondant au nom de Ndiawar Paye a vidé son sac. « Nous marquons notre refus de principe, nous rentrons chez nous. Tout le monde a vu la grande foule qu’a apporteé Aminata Lô. Alors ce n’est pas normal qu’on nous dise qu’Aminata Lô n’a pas droit à la parole », a t-il déclaré. C’est ainsi que les cars Ndiaga Ndiaye remplis de militants convoyés par la dame de Pikine ont tourné le dos au meeting laissant derrière eux un public degarni et des responsables libéraux groggy. En procédant ainsi, Aminata Lô a voulu porter un coup semonce a son ennemi intime Mamadou Seck. Elle a visiblement atteint son objectif puisque le président de l’Assemblée national dernier orateur du meeting a dû parler devant une maigre assistance.

Abdoulaye Faye à la jeunesse libérale : « défendez vous par tous les moyens »

PICT0949

Dans son speech, le patron de la galaxie libérale en banlieue n’a fait aucune allusion  à la bouderie de sa rivale. Sa cible à lui c’est le mouvement du 23 juin taxé d’être une « opposition de destruction » ne voulant pas la paix. En face, selon lui se trouve le Pds qui est une « majorité de construction ». Avant Mamadou Seck, Abdoulaye Faye a lancé cet appel à la jeunesse de Guédiawaye : « défendez vous par tous les moyens ». Et de préciser : « que ce soit clair, notre candidat c’est Me Abdoulaye Wade. Le Pds resistera par tous les moyens pour protéger son candidat ». Plus en détails, l’administrateur du Pds demande aux libéraux de dérouler un programme d’occupation du terrain pour riposter face à l’opposition. Ainsi, seront crées des comités de défense de la démocratie et des institutions dans toutes les collectivités locales.

Farba Alassane SY

 

IMPRESSIONNANT DISPOSITIF DE SECURITE POUR PROTEGER LE MEETING DU PDS

Lutteurs et policiers aux petits soins des libéraux

PICT0952

Des dizaines de lutteurs bodybuildés et prêts à casser tout fauteur de troubles. Tel était l’impréssionnant dispositif de sécurité chargé samedi de protéger le meeting des libéraux. Ces lutteurs ne cachaient même pas leur sympathie pour Abdoulaye Wade puisqu’ils arboraient fièrement des T shirt avec l’effigie du Pape du Sopi. En plus de ces nervis au physique impréssionnant, les forces de l’ordre armées jusqu’aux dents avait quadrillé le quartier pour éviter toute attaque de l’opposition. Jamais de mémoire d’habitant de Guédiawaye, la localité n’avait connu pareil déferlement de policiers et de gros bras. C’est dans ces conditions pour le moins musclées que le Pds a tenu sa manifestation dans une zone contrôlée par l’opposition depuis mars 2009. Histoire de donner un cachet populaire à leur meeting, les libéraux n’ont pas lésiné sur les moyens n’hésitant pas à convoyer sur le terrain du marché jeudi des habitants de Gounass.

Farba A. SY

Commenter cet article