DIALOGUE POLITIQUE AVEC WADE: M23 dit niet

Publié le par farbasy

drapeau senegal[1]Pas de conciliabules avec le président de la République, telle est la décision prise par le Mouvement du 23 juin qui entend continuer le combat contre Wade. Dans le but d'obtenir le retrait de sa candidature, un concert et un congrès dit du peuple sont annoncés pour les prochains jours.

 

Le dialogue politique voulu par le groupe des six a de très forte chances de ne pas avoir lieu. Après Bennoo Siggil Senegaal qui a accueilli avec fraîcheur jeudi dernier les médiateurs, le Mouvement du 23 juin vient de dire niet à tout conciliabule avec Wade. Selon les animateurs de cette vaste structure regroupant l'opposition, la société civile, les mouvements citoyens et des syndicats, le président de la République devrait plutôt penser à dialoguer avec son peuple. Les leaders présents samedi dernier au points de presse de M23 ont exclu de prendre langue avec le président de la République. Ils ont réaffirmé leurs quatre exigences que sont le retrait de la candidature de Wade, le retrait des derniers décrets de découpage administratif, les démissions des ministres Karim Wade, Ousmane Ngom et Cheikh Tidiane Gadio et enfin la mise sur pied d'un organisme indépendant en charge d'organiser les prochaines élections. 

Par ailleurs, M23 envisage d'organiser le 16 juillet un concert à la place de l'Obélisque pour sensibiliser les Sénégalais sur la question de la candidature de Wade. Dans cette même veine, il sera organisé avant le début du ramadan un congrès du « peuple ». De même, les acteurs du M23 ont déjà rencontré les chefs religieux de Touba, Tivaounane et envisagent de rendre visite à la famille maraboutique de Ndiassane et l'Eglise catholique.

 

Farba Alassane SY

Commenter cet article