ABDOULAYE WILLANE, SUR LES 30 MILLIONS/MOIS DE LANDING SAVANE:« J'interpelle tous ceux qui ont cheminé avec Wade ces 11 dernières années »

Publié le par farbasy

Le porte-parole adjoint du Parti socialiste est choqué parce que Landing Savané a reçu de Wade près de 3 milliards de francs pendant dix ans. Il interpelle les autres leaders politiques qui ont cheminé ces 11 dernières années avec le régime libéral. Sans les nommer, Moustapha Niasse, Abdoulaye Bathily, Amath Dansokho et compagnie sont suspectés d'avoir eu le même traitement que le secrétaire général d'Aj. Abdoulaye Willane n'a pas manqué de préciser que le Ps n'a jamais collaboré avec Wade.

 

Souleymane Ndéné Ndiaye a révélé que Landing Savané a reçu 30 millions de francs par mois de Wade ces dix dernières années. Qu'est ce que cela vous inspire?

 

Je trouve cela choquant, à la limite insultant. J'ai envie de dire que le régime dit de l'alternance passe son temps à narguer les Sénégalais. Je viens de comprendre pourquoi ce régime peine à faire strictement dans la bonne gouvernance et dans la transparence. Je me rends compte que cette affaire, au delà de l'émoi, pose tous les problèmes liés aux véritables maux de notre système. D'abord le rapport que le citoyen sénégalais a lui même par rapport à l'argent. Ensuite, le rapport du président Wade et de son entourage par rapport à l'argent et à l'Etat. Puis, le rapport qui débouche inéluctablement sur le clientélisme politique et enfin la corruption de nos élites. Vous savez, tous ceux qui ont cheminé avec Wade sont interpellés. Si on donne à Landing Savané, dont le parti n'a jamais pesé plus 2,5% dans l'électorat, 30 millions de francs par mois équivalent à 3 600 000 000 francs en 10 ans, combien a t-on donné aux autres partis de la même dimension, de le même influence médiatique ou même qui pèsent plus? Quelque soit le temps de séjour ou de compagnonnage que ces leaders politiques ont avec Wade, qu'ils aient été arrosés, perfusés à coup de milliards pour services rendus, pour complicité dans ce qui se fait, pour accointances politiques, je trouve cela abject.

 

Landing Savané est quand même votre allié au sein de Bennoo. On a l'impression que vous ne voulez même pas le défendre.

 

Je ne fais pas dans la conspiration du silence ni dans la compromission. Le Ps a été dangereusement diabolisé, voué au gémonies avec souvent des histoires rocambolesques qui frisent souvent la légende. Que n'a-t-on pas dit sur Ousmane Tanor Dieng? Que n'a t-on pas dit sur un supposé butin sur lequel nous serions assis et qui nous permet d'être à l'abri du besoin? Aujourd'hui, tout le monde se rend compte que nous tirons le diable par la queue. Aujourd'hui que nous avons, à la suite de notre propre introspection, de notre remise en cause, été  dans l'opposition au contact avec le terrain et des citoyens sénégalais,  nous socialistes qui avons été à l'origine des Assises nationales dans le cadre du Front Siggil Senegaal et qui prônons le refondation de l'Etat de droit, l'assainissement des moeurs politiques, la normalisation de la vie politique, nous ne pouvons pas être les complices de gens qui ont fait la promotion d'un régime budgétivore, nocif, aux pratiques odieuses par rapport à la gestion des derniers du pays. Sous ce rapport là, j'interpelle après Souleymane Ndéné Ndiaye qui avoue sa complicité active dans cette affaire là, tous ceux qui avaient été avec Wade. Qu'ils aient le courage de savoir que la vie d'un homme est faite de hauts et de bas. Quand on est fautif, il faut avoir la grandeur de dire « Mea Culpa » et puis la vie continue.

Au-delà de cela, nous devons tous réfléchir sur que faire et comment faire pour qu'à l'avenir le financement des partis politiques ne soit pas fait sur des bases occultes. C'est d'autant plus urgent que nous avons aujourd'hui plus de 160 partis dont la quasi totalité sont composés de formations politiques dont les dirigeants passent leur temps à chercher le leader le mieux offrant en terme d'enveloppe et d'avantages matériels. Sous ce rapport là, ils ont une présence médiatique qui fausse le jeu parce qu'ils ne sont pas des gens qui sont mus par des idées mais ils sont avec quelqu'un selon sa générosité. On connait même des bureaux politiques où les membres reçoivent à la fin du mois soit 500 000 ou 1 000 000 francs.

 

Donnez nous un exemple de parti où les membres du bureau politique reçoivent entre 500 000 à 1 000 000 francs.

 

Je ne sais pas moi. Je n'affirme pas des choses dont je n'ai pas la preuve. Mais je dis que les informations qui me parviennent m'en font l'écho.

 

N'êtes vous pas entrain d'accuser tous les partis qui ont cheminé à un moment donné avec le Pds ces dix dernières années et qui sont maintenant devenus les alliés du Ps dans le Bennoo?

 

Cette question n'a pas été évoquée ni dans mon bureau politique pour faire objet d'une position officielle ni dans Bennoo. Encore que je serai surpris et choqué même de voir le Bennoo dire que cette histoire est vraie « mais on n'en parle pas ». Ceux qui veulent, par des citations directes ou des  sommations interpellatives, solder cette affaire là en perte et profit, je leur dis non. Nous serions dans un pays de démocratie, tout de suite la justice se serait  auto saisie. En tout cas, le procureur a là une matière de flagrant délit de diffusion d'information qui prouve que les fonds politiques qu'on sont  passés de 4 milliards sous Diouf à plus de 100 milliards sous Abdoulaye Wade...Les fonds politiques, ce sont des fonds pour la sécurité publique, pour l'indépendance et la souveraineté du Sénégal. Ce n'est pas uniquement pour donner à tel ou tel parti dont les leaders font un partage de butin. Au-delà de l'irresponsabilité qui transparait dans l'attitude de Souleymane Ndéné Ndiaye qui a montré qu'il n'est pas capable de retenue, il y a un intérêt des Sénégalais qui ont besoin de savoir. Je souhaite que mes compagnons politiques que je fréquente et mes concitoyens m'aident à être un homme clean  et transparent.

 

Que va faire le Parti socialiste pour tirer au clair cette affaire?

 

Je ne sais pas ce que le Ps décider dans cette affaire là, mais ce que je sais, c'est que du temps où on était au pouvoir jusqu'à maintenant, personne n'a entendu Ousmane Tanor Dieng dire ce que faisait Abdou Diouf ou lui-même ou quelqu'un d'autre en direction d'Abdoulaye Wade ou des gens qui étaient au Pds. J'entends ça et là des gens du Pds dire eux-même qu'ils sont été, à un moment de leur vie, sauvés ou tirés d'affaire par Abdou Diouf qui les a envoyé à l'étranger se soigner et autres. Je ne suis pas promoteur de la délation et de la dénonciation, mais je veux que les Sénégalais sachent ce qui se fait, qui fait quoi. Et cela permet de comparer les hommes. Vous savez, la démocratie a ceci de particulier qu'il vous met à l'épreuve et vous permet de vous bonifier. Tenez par exemple, personne ne connait un groupe de presse appartenant au Ps. Personne ne nous connait des entreprises qui financent le Parti socialiste. Le Ps est géré, administré, alimenté sur la base de cotisations de nos militants et de nos sympathisants au Sénégal. C'est extrêmement important.

Propos recueillis par Farba Alassane SY

 

Commenter cet article