COURSE VERS LE FAUTEUIL PRESIDENTIEL: Le tonitruant El Hadj Diouf entre dans la danse

Publié le par farbasy

Le tonitruant avocat El Hadj Diouf est candidat à la prochaine présidentielle. Se prenant très au sérieux, il promet de régler l'ensemble des problèmes du Sénégal en 500 jours. Le leader du Ptp annonce qu'il est entrain de négocier le soutien de Mamour Cissé, membre de l'Alliance Sopi pour toujours.

 

Me El Hadij Diouf convoite le poste de président de la République. Et, il tient à le faire savoir à l'opinion publique. D'où une conférence de presse organisée hier dans un restaurant de la place en présence de nombreux militants du Parti des travailleurs et du peuple, la formation politique qu'il dirige. Devant une assistance toute acquise à sa cause et entre chants de nombreux laudateurs venus principalement du Saloum, l'homme politique a montré sa détermination à aller jusqu'au bout de son combat politique. « Pourquoi Abdoulaye Wade, jeune avocat a t-il eu le courage de dire à Senghor: je veux prendre votre fauteuil ainsi qu'à Abdou Diouf? Et El Hadj Diouf, lui manque de courage, alors qu'il est plus fort que l'avocat Abdoulaye Wade, en refusant de briquer le fauteuil présidentiel », s'est demandé Me El Hadj Diouf. Ce à quoi il répond par: « c'est impossible cela ». De même, le bruyant avocat a répondu à ceux qui ne le prennent pas au sérieux. « D'aucun se demandent est ce qu'El Hadj Diouf peut se présenter, que c'est prématuré. Mais je suis plus âgé qu'Obama. J'ai 52 ans, je ne suis plus un enfant. Je suis un avocat international, personne ne peut le contester. Allez le demander à Hissène Habré et Mame Madior Boye », s'est t-il défendu. Avant d'ajouter: « ce que j'ai fait, Abdoulaye Wade ne l'a pas fait en tant qu'avocat et pourtant il a eu le courage de réclamer le pouvoir ».

 

Promesse: 500 jours pour régler l'ensemble des problèmes du Sénégal

 

Le décor campé, Me El Hadj Diouf s'est mis à dévoiler son projet de société, au cas où les Sénégalais lui accordent leur confiance en 2012. Il promet ainsi de régler l'ensemble des problèmes des Sénégalais en 500 jours. Ce qui équivaut à moins de deux ans. Durant cette période, l'avocat candidat projette d'industrialiser le Sénégal, de rendre la justice indépendante en supprimant le ministère de la Justice, de trouver des solutions aux inondations, au chômage des jeunes, d'ordonner un audit de tous les terrains acquis par les caciques du régime libéral, de démolir toutes le constructions anarchiques sur le domaine maritime, d'organiser des états généraux pour la paix en Casamance, de créer une chaîne de télévision pour chaque éthnie, de libéraliser le secteur de l'électricité, de créer une fédération avec la Gambie etc. Le célèbre avocat n'a aussi pas manqué de clouer au pilori le président Wade qui à ses yeux a « échoué avec une mauvaise équipe auteur de mesures réactionnaires et impopulaires» et Bennoo, coupable à ses yeux d'avoir installé le pays, à travers le Ps, « dans la misère et le non-développement ». Il annonce par ailleurs être soutenu par 11 partis politiques et ajoute que 10 autres, parmi lesquels le Psd/Jant Bi de Mamour Cissé, sont en instance de négociation avec lui. El Hadj Diouf, a aussi profité de l'occasion pour faire un clin d'oeil à Cheikh Bamba Dièye, Talla Sylla et Mously Diakhaté afin de réaliser une alternance générationnelle à la tête du pouvoir.

Farba Alassane SY

Commenter cet article