Thierno Bocoum, coordonnateur de la jeunesse de Rewmi: « Le peuple est contre ce projet de loi »

Publié le par farbasy

 Quelle est l'objet de votre présence devant l'Assemblée nationale?

Cette présence s'explique par le fait que nous avons à l'intérieur des députés qui veulent parler au nom du peuple alors que le peuple est contre ce projet là. De ce point de vue il est important de venir leur dire qu'ils parlent pour leurs propres comptes mais pas pour le peuple. Nous avons participé à toutes les manifestations qui visent à relever le Sénégal à défendre les acquis démocratiques, les libertés.

Votre réaction par rapport au projet de ticket présidentiel?

Notre réaction est d'abord de rappeler, eu égard des dispositions de la loi et de l'éclairage des constitutionnalistes, Abdoulaye Wade ne peut pas être candidat. C'est une campagne qu'on a longuement menée pour dire tout simplement qu'il n'a pas à parler de l'élection présidentielle si ce n'est pour les organiser d'une manière libre transparente, démocratique et à date échue. Le fait de vouloir créer un ticket ou un trio, si cela doit profiter à quelqu'un, en tout cas ce n'est pas à lui.

Quelles actions allez vous mettre en oeuvre pour barrer la route à ce projet de loi?

Nous avons appelé à une forte mobilisation à Daniel Brotier pour soutenir le mouvement « Touche pas à ma Constitution ». Malheureusement la manifestation a été reportée à demain. C'est pour vous dire qu'il faut s'inscrire dans la logique de l'unité. Ce n'est pas à travers des échappées individuelles ou de groupe et de clan qu'il faut arrêter Abdoulaye Wade. Il faut une mobilisation de toute la nation sénégalaise. Nous préférons entrer dans des mouvements qui regroupent toutes les sensibilités. Nous appelons les Sénégalais à taire leurs ambitions personnelles, à taire les intérêts partisans et se mobiliser pour la démocratie et protéger les acquis démocratiques.

On n'a pas entendu Idrissa Seck s'exprimer sur le ticket...

Abdoulaye Wade, malheureusement a réussi rédiger les calendrier des uns et des autres. Ce qui n'a jamais été le cas pour Idrissa Seck. C'est lui en général qui impulse la vie politique. Idrissa Sek a son calendrier qui lui est propre et qui fait qu'à chaque fois qu'il trouve la nécessité de parler il s'adresse aux Sénégalais. Mais, ce qui est certain, qu'il soit au Sénégal ou à l'extérieur, il est aux services de la nation. Il travaille constamment pour trouver des solutions aux difficultés des Sénégalais.

 

Propos recueillis par Farba Alassane SY

Commenter cet article