STRATEGIE DE LUTTE DE BENNOO CONTRE LE TICKET: Ce plan d'action qui risque d'ébranler Wade

Publié le par farbasy

1949241734[1]En collaboration avec la société civile, l'opposition a mis sur pied d'un front national pour la défense de la Constitution. Pour l'heure, les détails du plan d'action de cette structure ne sont pas dévoilés au public. Mais selon quelques indiscrétions Wade à intérêt à surveiller ses arrières dans les prochains jours.

 

Le suspense, c'est ce que maintient la coalition Bennoo Siggil Senegaal à propos des détails de son plan d'action pour contrer l'adoption du projet de loi instituant le ticket aux élections présidentielles. Ce qui est sûre, c'est que l'opposition a décidé de s'unir avec les organisations de la société civile organisées autour du mouvement « Touche pas à ma Constitution » pour barrer la route à la volonté de Me Abdoulaye Wade. Vue la gravité des visages perceptibles hier dans la salon de Dansokho, on peut  deviner que les opposants concoctent un plan secret qui risque de faire mal au régime libéral. En témoigne cette sentence entendue de la bouche d'un leader dont nous tairons le nom. D'un air déterminé il dira: « si la loi passe, il faut alors se mettre dans une logique de renversement du pouvoir ». Une confession qui en dit long sur l'état d'esprit « jusqu'au boutiste » de l'opposition en ce moment.

Officiellement, Bennoo Siggil Senegaal a décidé de créer aux côtés de la société civile une stratégie de lutte dont les détails sont gardés en secret. Selon l'imam Mbaye  Niang, porte parole de cette coalition, il a été crée un front national de lutte pour que le Constitution ne soit pas touchée, que la candidature de Wade ne soit pas effective, que les préoccupations des Sénégalais ne soient pas prises en charge. « Ce qui est sûr c'est que les Sénégalais vont se mobiliser pour que même si le projet est adopté il faut continuer la lutte pour qu'il n'entre pas en vigueur », ajoute le leader du Mrds. Plus loin, il révélera que le plan d'action prévoit un avant et après vote du projet de loi. Il s'agira en fait « d'une lutte permanente jusqu'à ce que le président recule ». De même, il est prévu d'une part, d'actions propres aux partis politiques et d'autres part d'actions communes entre partis et société civile. En outre, les commissions en charge d'organiser « la résistance » sont au nombre de 3 à 4.

Quoiqu'il en soit, l'opposition a le temps qui joue contre elle. En effet, Wade a pris de vitesse ses adversaires politiques puisque le fameux projet de loi controversé sera examiné demain en séance plénière à l'Assemblée nationale. Reste à connaître la nature du plan d'action que la coalition Bennoo Siggil Senegaal compte dérouler pour faire reculer Wade. Les camarades de Dansokho parviendront-il à gagner leur bras de fer? Vont-ils tenter de faire vaciller le pouvoir en cas d'adoption du ticket présidentiel? Autant de questions qui trouveront réponse dans les prochains jours. Une chose est en tout cas sûre: de gros nuages commencent à s'amonceler au dessus du Sénégal. 

Farba Alassane SY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article