PRESIDENTIELLE DE 2012: Junior peut-il assurer à Wade le vote Tidiane?

Publié le par farbasy

Malgré le soutien affiché de Serigne Abdoul Aziz Sy Junior, le président Wade aura beaucoup à faire pour acquérir le vote des Tidianes en 2012. Serigne Mbaye Sy Mansour et Serigne Mansour Sy Djamil, deux membres éminents de cette confrérie, ont montré tous les deux leur hostilité envers le régime libéral.

 

Candidat à sa propre succession en 2012, le président Wade peut compter sur un allié de taille pour remporter la prochaine présidentielle. Il s'agit de Serigne Abdoul Aziz Junior, fils de Serigne Ababacar Sy et porte parole du khalife général des Tidianes. Ce marabout a montré son soutien au candidat président lundi dernier à l'occasion de l'inauguration d'un complexe frigorifique à Tivaouane. S'adressant au ministre de l'Economie maritime, le chef religieux dira:  « Avant même que vous en fassiez la demande, nous prions pour que Me Wade ait une victoire éclatante en 2012 ». Enfonçant le clou, il ajoute: « Dieu fasse que vous ayez la victoire comme vous le voulez et que cela soit dans la paix et le calme ».

 

L'absence de portée des Fatwa maraboutiques

A presque un an de l'échéance électorale, cette déclaration de Serigne Abdoul Aziz Sy Junior a tout l'air d'un Ndigeul (recommandation) implicite en direction des talibés (disciples) de la Tidiania. En effet, en priant ouvertement pour « une victoire éclatante en 2012» de Wade, il cherche d'une certaine manière à influencer le choix des électeurs issus de sa confrérie. Demeure maintenant cette inconnue: l'attitude de ces talibés face à l'appel du marabout. Beaucoup de facteurs tendent à montrer que le vote Tidiane est encore loin d'être acquis pour l'actuel chef de l'Etat. En 2000, Serigne Mansour Sy, khalife général des Tidianes s'était heurté à la résistance de ses ouailles lorsqu'il les avait recommandé de réélire Abdou Diouf. On connait la suite, le candidat socialiste avait mordu la poussière devant Abdoulaye Wade. Contrairement aux adeptes du Mouridisme, les Tidianes sont moins enclin à suivre religieusement les Fatwa de leurs guides religieux. Dans cette confrérie, l'influence du marabout sur ses Talibés est de moindre degré. Ainsi donc, Serigne Abdoul Aziz Sy Junior, a beau être un descendant d'El Hadj Malick Sy, un certain nombre de disciples ne se sent nullement concerné par la prise de position politique de l'homme religieux.

 

Serigne Mbaye Sy Mansour et Serigne Mansour Sy Djamil, deux opposants notoires à Wade

En outre, les propos du porte parole de Serigne Mansour Sy ne semblent pas engager toute la famille maraboutique de Tivaouane pour la simple raison que Serigne Mbaye Sy Mansour n'a pas manqué de critiquer récemment le régime libéral. Parlant de Wade lors du Gamou de Diacksao, ce marabout avait dit: « Il doit savoir que le pays ne lui appartient pas et qu’il va céder le pouvoir tôt ou tard comme ses prédécesseurs ». Très critique envers le chef de l'Etat, il avait déploré la politique énergétique du Gouvernement. «Malgré les coupures, il n’y a aucune réduction sur le net à payer. Le président est bien au courant des difficultés que constituent ces coupures, alors il se doit de nous tenir un langage de vérité», s'était insurgé le petit fils de El Hadj Malick Sy. Il faut dire que Serigne Mbaye Sy Mansour s'était fait remarquer en 2009, lorsqu'il avait traité le monument de la renaissance africaine de « Xërëm », c'est à dire  objet proscrit par l'Islam. Ce marabout gardant une certaine influence auprès des disciples Tidianes, son opposition au régime libéral a beaucoup de chance de rencontrer un échos favorable auprès de la masse populaire éprouvée par la cherté de la vie. Cette position est partagée Serigne Mansour Sy Djamil, un autre petit fils de Serigne Ababacar Sy, qui a mis sur pied un mouvement citoyen. En effet, ce guide réligieux s'est engagé à «remettre le pays sur les voies de la bonne gouvernance». Initiateur du Manifeste citoyen pour la refondation nationale, il est membre du cadre de concertation des mouvements citoyens, structure qui a pour ambition de mettre fin au régime libéral. Autant dire que Serigne Adoul Aziz Sy junior aura beau à faire pour assurer la victoire de Wade en 2012.

Farba Alassane SY

 

Commenter cet article