PRESIDENTIELLE 2012: Les Dakarois se pressent sur les listes électorales

Publié le par farbasy

Vote-copie-1.jpgDepuis quelques jours les commissions administratives installées pour la révision des listes électorales sont prises d'assaut par les citoyens. C'est le cas dans les communes d'arrondissement de Dieuppeul-Derklé et Liberté. Coïncidance ou pas, cet engouement a débuté tout juste après le discours présidentiel du 14 juillet.

 

A quelques jours de la clôture de la période de révision exceptionnelle des listes électorales, les Sénégalais prennent d'assaut les commissions administratives pour pouvoir disposer de cartes d'électeur. Signe de cet engouement, le centre de Sicap Liberté situé au quartier de Jet d'eau a enregistré hier sa plus forte journée d'activité depuis le début des révisions le 3 janvier dernier. Avec 61 nouveaux inscrits et 33 modifications entre 8 heures et 18 heures, cette commission administrative a été littéralement assaillie par les citoyens dont une écrasante majorité de jeunes qui viennent d'avoir l’âge de la majorité. Selon Banna Sabaly, président de cette commission, plus de 80% des nouveaux inscrits sont des jeunes et  principalement des filles. Même tendance dans la commune d'arrondissement de Dieuppeul-Derklé. Youssoupha Diarra, président de la commission administrative de cette localité renseigne qu'il a enregistré 55 inscrits et 23 modification d'inscription dans la journée d'hier. La veille, c'était 58 inscrits et 19 modifications. Chiffres qui tranchent avec le calme plat des mois précédents lorsqu'il arrivait des jours où seulement 2 personnes venaient s'inscrire. C'était le cas au mois de janvier. Depuis lors, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Ainsi, à quatre jours de la fermeture de la période de révision, la commune de Dieuppeul Derklé a eu au total 1146 nouveaux inscrits, 315 modifications d'inscription et 2 changements de statut. A Sicap Liberté, le nombre de nouveaux inscrits s'élève à 788, celui des modifications à 493 et 13 changements de statut, c'est à dire des militaires devenus civils et vice versa. Face à cet afflux des citoyens, une décision a été prise d'ouvrir les commission d'inscription le week end prochain. Ainsi, le public pourra venir samedi et dimanche de 8 heures à 18 heures pour s'inscrire sur les listes électorales.

 

Un engouement qui a débuté à partir du 14 juillet

Comme explication à ce brusque engouement, les derniers évenements politiques pourraient être la cause. En parcourant le carnet des opérations du centre de Dieuppeul-Derklé, on se rend compte que le mois de juillet a été le début de l'afflux des citoyens. Et c'est principalement à partir de la deuxième quizaine du mois de juillet, période coïncidant avec le discours où le président Wade a prononcé le fameux « Ma waxoon waxeet » à l'hotel des Almadies. Le lundi suivant cette sortie présidentielle, Dieuppeul-Derklé a enregistré 46 nouveaux inscrits, un chiffre jamais atteint depuis le début des opérations. Une tendance qui va augmenter crescendo pour atteindre 58 inscrits le 26 juillet, c'est à dire trois jours après les manifestations simultanées du pouvoir et de l'opposition. Même évolution à Sicap Liberté où les chiffres ont commencé à augmenter à partir du 19 juillet, avec 37 nouveaux inscrits, pour atteindre 56 inscrits le 26 juillet. Au regard de ces chiffres, on peut sans risque de se tromper, avancer que le débat actuellement en cours sur la candidature de Wade a des conséquences sur les inscriptions sur les listes électorales. Autre facteur non négligeable, le récent appel du marabout Cheikh Bethio Thioune à ses disciples pour qu'ils obtiennent leurs cartes d'électeur a pesé sur la balance. A Dieuppel et Liberté, les membres des commisions administratives signalent l'afflux des Thiantakones.

 

La prolongation de la période d'inscription réclamée

Une prolongation de la période de révision des listes électorales. C'est ce que souhaitent les membres de la commission administrative de Sicap Liberté. Selon, El Malick Ngom, l'un des deux réprésentants de la Cena, structure supervisant les opérations, « la majeur partie des jeunes ne sont pas encore inscrits et ils veulent voter ». Opinion partagée par le président de la commisions administrative qui est d'avis que « les gens auront beaucoup plus de facilité à venir s'inscrire durant la période de ramadan ». A préciser que la période de révision des listes électorales, prolongée une première fois le 30 juin dernier, devrait finir le 31 juillet.

 

Blocage dans l'inscription des jeunes

Principal problème pour les opérations de révision des listes électorales à Sicap Liberté, la plupart des jeunes qui viennent pour s'inscrire sont confrontés à des problèmes administratifs. En effet, beaucoup de nouveaux majeurs viennent avec des récipissés de carte d'identité qui ne sont pas codifiés, c'est à dire qui n'ont pas de numéro d'indentification nationale. Ce qui constitue un important facteur de blocage pour  l'inscription. « Nous sommes dès lors obligés de dire à ces jeunes d'aller directement à la Division d'automatisation du fichier au ministère de l'Intérieur pour avoir une codification », se désole Banna Sabaly. Pourtant, toute personne qui dépose une demande de carte d'Identité à la police doit disposer d'un récipissés codifié. Ce qui pousse le représentant de la Cena à tirer la sonnette d'alarme. « Il faut que les récipissés d'inscription soient codifié pour nous faciliter notre travail », exige t-il.

Farba Alassane SY

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article