PRESIDENTIELLE 2012:Le classement des candidats selon Facebook

Publié le par farbasy

2012 sera dans l'histoire du Sénégal la première élection présidentielle sous l'ère des réseaux sociaux. Avec près de 450 000 utilisateurs au Sénégal, Facebook devraient jouer un rôle non négligeable dans le choix électoral des citoyens sénégalais. A presque quatre mois du premier tour du scrutin, la toile jauge les chances des différents candidats déclarés. Sur Facebook, Ibrahima Fall et Idrissa seck sortent du lot.

 

Un second tour opposant Ibrahima Fall à Idrissa Seck. Le président Abdoulaye Wade éliminé dès le premier tour, de même que Macky Sall et le candidat de Bennoo. Telles sont les tendances qui se dégagent sur Facebook à près de quatre mois de la présidentielle. Réseau social comptant 500 millions d'adhérents à travers le monde dont 441 540 Sénégalais (source Socialbackers), Facebook est devenu en seulement sept ans d'existence un baromètre intéressant de bouillonnement politique dans de nombreux pays. Pour preuve, si Barack Obama a accédé en 2008 à la magistrature suprême aux Etats unis, Facebook y a joué un rôle non négligeable, au Nigéria Jonhatan Goodluck avec ses plus de 500 000 fans sur le célèbre réseau social, a pu remporter facilement en avril la dernière présidentielle. Au Sénégal, les présidentiables veulent s'inspirer de ces méthodes pour espérer gagner la prochaine consultation électorale. L'objectif pour chacun c'est de faire adhérer à sa cause les quelques 441 540 Facebookerssénégalais. Une communauté non négligeable dans un pays où le corps électoral compte de près de 5300 000 électeurs. Sur la vingtaine de candidats déclarés, treize ont chacun une page sur Facebook. Cet espace leur sert de vitrine où leurs sympathisants peuvent se retrouver pour discuter et échanger des informations. De même, les internautes peuvent voter pour leur candidat préféré en cliquant sur l'icône I like ou « j'aime » en français. Ainsi, à près de 120 jours de l'ouverture des bureaux de vote du premier tour de la présidentielle de 2012, le célèbre site de réseau social est en mesure de livrer les tendances de ce scrutin. Sur la base du nombre de likes enregistréle 12 octobre à 12h Gmt, Nouvel Horizon a établi le classement des candidats qui aspirent à diriger le Sénégal. Et contre toute attente, c'est le candidat indépendant Ibrahima Fall de la coalition Taxaw Temmqui caracole en tête avec 12 388 fans inscrits dans sa page officielle. Il est suivi par le politique Idrissa Seck qui enregistre 9436 fans dans sa page officielle, sur une autre page officieuse il est enregistré 2144 fans. Au total, le maire de Thiès peut se targuer d'avoir 11 580 souteneurs sur Facebook. Autre surprise, Serigne Mansour Sy Djamil du mouvement citoyen Bess du Niakk, fort de ses 7036 fans,arrive en troisième position, juste devant Macky Sall avec ses 6407 fans. Suivent ensuite dans l'ordre Talla Sylla (3902 fans), Moustapha Niasse (2575 fans), Cheikh Tidiane Gadio (1725 fans), Cheikh Bamba Dieye (1536 fans), Arona Ndoffene Diouf (1270 fans), Ousmane Tanor Dieng (1008 fans), Amsatou Sow Sidibé (254 fans), Bruno D'Erneville (194) et enfin Fatou Tambedou David (20 fans). Le candidat Abdoulaye Wade (lire en encadré) est classé hors catégorie du fait de l'émiettement de ses fans à travers une kyrielle de pages. Par contre, les candidats, Moussa Touré (coalition Jariñ sama reew), Moussa Diop (Alternative générationnelle/Jotna), El Hadj Diouf (Ptp), Doudou Sarr (Ptp), Mansour Ndiaye, Damel Meissa Fall et Aminata Tall sont tous dépourvus de pages pour vendre leur candidature sur Facebook. Dans ce groupe des déconnectés, seule Aminata Tall peut se targuer de ne pas ignorer complétement Facebook puisqu'elle a un profil personnel avec 4958 amis.

Ibrahima Fall et Djamil, les chouchou de Facebook

A la lumière de ce classement, on constate que les hommes politique ne mènent pas la danse sur la toile. Ils sont bousculés par les personnalités de la société civile comme Ibrahima Fall et Serigne Mansour Sy Djamil qui caracolent respectivement aux 1ere et 3ème places. Relativement méconnu des Sénégalais du fait d'une longue absence du pays, Ibrahima Fall est en passe de combler son handicap avec Facebook. Grâce à cet outil de communication, celui qui fut sous-secrétaire général des Nations unis se dévoile au jeune public, qui ne le connaissait pas forcement avant qu'il ne se déclare candidat à la présidentielle. Pour le moment ça lui réussit relativement bien puisque près de 13 000 personnes dont une majorité de jeunes adhèrent à son combat. Un flot d'adhérents qui augmentent crescendo: entre le 11 octobre à midi au lendemain à la même heure 62 fans supplémentaires ont été enregistrés sur la page officielle d'Ibrahima Fall. Ces fans ne s'arrêtent pas seulement à aimer le profil, 692 d'entre eux discutent, commentent les publications et s'échangent des vidéos de propagande. Tout comme le leader de Taxaw Temm, Serigne Mansour Sy Djamil est l'un des chouchou de Facebook avec ses quelques 7045 fans. Membre de la famille maraboutique de Tivaouane, ce dernier est aussi à la tête de mouvement citoyen Bess Du Niakk.Une double casquette que l'on remarque sur sa page où on ne saurait faire la différence entre les disciples du marabout Tidiane et les adhérents au combat politique de Serigne Mansour Sy Djamil. A préciser que pour l'heure ce dernier ne s'est pas déclaré candidat à l'élection présidentielle. Il est membre actif de Bennoo Alternative 2012, une initiative qui promeut une candidature de l'unité issue de la société civile au sein de Bennoo Siggil Senegaal.

Idy distance Macky, Wade, Niasse et Tanor

Autre enseignement du sondage de Facebook, Idrissa Seck est l'homme politique le plus populaire sur la toile loin devant Macky Sall, Abdoulaye Wade, Moustapha Niasse, Cheikh Tidiane Gadio et Ousmane Tanor Dieng. Fort de ses 11 580 fans, le leader de Rewmi distance confortablement son rival libéral Macky Sall et ses 6 407 fans. Pourtant, les résultats d'un sondage effectué sur l'ensemble du territoire national et publié par le quotidien L'As dans son édition du 12 octobre 2011 prédit une victoire de Macky Sall sur Idrissa Seck. Le premier avec 27,6% double le score du second qui est crédité à 13,33% de voix. A préciser que l'identité de l'institut ayant réalisé ce sondage effectué sur un échantillon de 4000 personne n'a pas été divulgué par le journal. Ainsi, si Macky Sall mène large dans ce sondage, tel n'est pas le cas sur Facebook où le leaders de l'Apr/Yakaar subit la loi d'Ibrahima Fall, Idrissa Seck et Serigne Mansour Sy Djamil.

Niasse et Tanor peinent à décoller

Tous deux candidats à la candidature de Bennoo Siggil Senegaal, Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng sont à la traine sur Facebook par rapport aux candidats déclarés à la présidentielle. Avec 2575 fans, le secrétaire général de l'Afp fais moins que le tonitruant Talla Sylla (3902 fans). Par contre il dépasse Cheikh Tidiane Gadio, Cheikh Bamba Dieye et Arona Ndoffene Diouf respectivement 1725 et 1568 et 1270 fans. La situation est beaucoup plus critique pour Ousmane Tanor Dieng puisqu'il ne recueille que 1008 fans ne dépassant qu'Amsatou Sow Sidibé (253 fans) et Bruno D'Erneville (194 fans). A la tête du Parti socialiste, l'une des plus grosses machines électorales du Sénégal, Tanor Dieng ne draine curieusement pas les foules sur la toile. De même que son rival Moustapha Niasse, homme politique qui a été portant faiseur de roi en mars 2000. A leur décharge, les leaders du Ps et de l'Afp ne se sont pas, pour le moment, déclarés candidats à l'élection présidentielle de 2012. Ce qui pourrait expliquer la léthargie constatée sur leur page. Par exemple, aucune publication n'est faite sur l'interface officielle d'Ousmane Tanor Dieng.

 

ENCADRE

Wade, cible numéro un sur Facebook

Le Président Abdoulaye Wade est un cas à part sur Facebook. Là où les autres candidats ont chacun une interface officielle, le chef de l'Etat est doté d'une kyrielle de pages officieuses. Au total 2247 fans sont répartis dans 21 pages en faveur du président de la République. Dans le classement total, le libéral en chef est moins populaire que Niasse, Talla Sylla, Macky Sall, Idrissa Seck, Djamil et Ibrahima Fall. Ce résultat est à des années lumières de ceux de 2007 lorsque le candidat écrasait littéralement ses adversaires au premier tour avec 56% des voix.

En réalité, Abdoulaye Wade compte plus de contempteurs que de supporters sur Facebook. Au total plus de vingt page anti-Wade les plus virulentes les unes les autres existent sur le célèbre site de réseau social. Ils sont ainsi 5440 Sénégalais à désavouer le chef de l'Etat. « Non à la candidature de Wade », « Abdoulaye Wade et sa famille doivent dégager », « Abdoulaye Wade out », « Cet âne est plus populaire que Wade », tels sont les appellations de quelques unes de ces pages.

Encore plus embarrassant pour l'actuel locataire du palais présidentiel, un groupe dénommé « Chasser Abdoulaye Wade du pouvoir », démocratiquement bien sûr, compte 22 397 membres. Ce chiffre pourrait augmenter dans les prochaines semaines puisque qu'une invitation a été envoyée 23 605 Sénégalais. De même, le mouvement « Y'en a marre », connu pour son opposition Wade regroupe 10 201 fans sur Facebook.

Farba Alassane SY

 

ECLAIRAGE

Qu'est ce que Facebook?

Facebookest un réseau social sur internet crée le 4 février 2004 par Mark Zuckerberg, alors étudiant à l'université de Harvard aux Etats-unis. Ce site permet à toute personne possédant un compte de créer son profil et d'y publier des informations, dont elle peut contrôler la visibilité par les autres personnes, possédant ou non un compte. L'usage de ce réseau s'étend du simple partage d'informations d'ordre privé (par le biais de photographies, liens, textes, etc) à la constitution de pages et de groupes visant à faire connaitre des institutions, des entreprises ou des causes variées. L'intégralité des informations publiées sur ces deux supports, à l'inverse du profil, peut être consultée par n'importe quel internaute sans qu'il soit nécessaire d'ouvrir un compte (à l'exception cependant des noms des membres qui sont occultés en partie dans ce cas).

Source: Wikipédia

 

Commenter cet article