POUR REPRENDRE LE CONTROLE DE MBANE : Le Pcr déchu Aliou Diack prépare à déloger la délégation spéciale

Publié le par farbasy

Déchu de ses fonctions de président du conseil rural de Mbane suite à un décret de découpage administratif signé le 20 juin dernier, Aliou Diack compte reprendre service par tous les moyens. Avec les populations, il entend déloger la délégation spéciale à travers une marche qui sera organisée cette semaine,

 

Cela sent le souffre au nord du Sénégal, plus précisément du côté de la communauté rurale de Mbane, localité du département de Dagana gagnée en 2008 par l'opposition et touchée depuis le 20 juin dernier par un découpage administratif. Décision ayant occasionné le dissolution du conseil rural et sa mise sous coupe de délégation spéciale, c'est à dire de fonctionnaires choisis par le pouvoir pour gérer la localité. D'où la colère du désormais ancien président de la communauté rurale Aliou Diack. Cet élu de Bennoo entend marcher dans la semaine avec toutes les populations de Mbane pour aller chasser les nouveaux occupants de l'hôtel communautaire. Il a annoncé cette action hier au siège de la Raddho au cours d'un point de presse organisé par le Front de refus des injustices contre le peuple opprimé uni (Fipou), structure regroupant tous les élus locaux lésés par les derniers découpages administratifs. Sans pour autant donner le jour exact de la manifestation, histoire sans doute de créer l'effet de surprise auprès de ses adversaires. Aliou Diack compte entrainer les éleveurs, paysans, agriculteurs et jeunes dans le combat qu'il entend mener contre le ministre de la Décentralisation Aliou Sow, initiateur du décret entrainant le découpage de Mbane.  Et il est déterminé à aller jusqu'au bout quoiqu'il advienne. « Nous sommes prêt à payer le prix qu'il faut », a t-il prévenu. Toujours selon lui, il faut désormais descendre sur le terrain et se battre pour avoir gain de cause, estimant que le temps des brassards rouges est désormais révolu. Même s'il a annoncé son intention de déposer une lettre d'information à l'autorité administrative compétente pour annoncer la prochaine manif, le Pcr déchu de Mbane prévient que les populations marcheront avec ou sans autorisation.

Comme pour faire savoir que la violence a commencé dans le camp d'en face, Aliou Diack révèle que le ministre Aliou Sow et le Pds « ont pris la lourde responsabilité de défoncer les portes de l'hôtel communautaire de Mbane en l'absence du Pcr, sans qu'il n'y ait eu aucune passation de service, entrant ainsi par effraction, dans l'enceinte dudit hôtel communautaire ».

Suite au découpage administratif, la communauté rurale de Mbane a vu la naissance de la commune de Ndombo. Les équipes de délégation spéciale dirigeant désormais ces deux entités ont été installées la semaine dernière sous haute surveillance des forces de l'ordre.  Aliou Diack a été remplacé dans ses fonctions par Bassirou Fall jusque là chef du service départemental d'appui au développement local de Dagana. Quant à la nouvelle commune de Ndombo, elle a à sa tête Moustapha Fall, chef de service du comité de développement local. Parallèlement à la manifestation en gestation, l'ancienne équipe du conseil rural a déjà déposé 13 juillet à la Cour suprême un recours en annulation du décret N 2011-653 portant création de la commune de Ndombo Sandjiry.

 

Farba Alassane SY

Commenter cet article