Opinion d'une petite fille de la banlieue sur certains candidats à la présidentielle

Publié le par farbasy


Dimanche 12
février 2012, j’avais pris à partir de Guédiawaye un minibus communément appelé « Tata » pour me diriger vers la Medina. Derrière le siège où j’étais assis prenait place une petite
fille d’à peine 10 ans accompagnée de sa maman. A première vue, je pensais que la gamine ne s’intéressait qu’aux poupées, dînettes et autres jouets pour fillettes. Mais je me suis vite rendu
compte que la politique ne lui est pas si inconnue que cela, malgré son jeune âge. En effet, tout au long du voyage elle ne cessait de faire des remarques à propos des affiches de candidats
rencontrées durant le trajet Cité des enseignants/Hopital Abass Ndao. A la vue vers la pharmaci Golf d’une grosse enseigne publicitaire à la gloire du candidat Wade, la petite fille a
eu une réaction de désapprobation qui renseigne sur l’opinion négative qu’elle a de l’actuel président de la République. Par une moue de dedain dont seules les petites filles teigneuses ont le
secret, elle a dit à haute voix ne pas supporter de voir Abdoulaye Wade. « Kii ni mako dieppé !! » (je le déteste celui-là), s’est-elle exclamée avec hargne. Elle
ajoutera : « C’est Macky Sall mon président. Il est gentil Macky ». Arrivés au pont Sénégal 92, la môme remarque l’affiche de Moustapha Niasse. Elle ne dira pas si elle aime
le candidat de Bennoo Siggil Senegaal ou pas. Elle se contentera juste de faire savoir à sa maman assise à ses côtés qu’elle reconnait Moustapha Niasse. Quelques mètres plus loin, figurent sur
l’autoroute des affiches d’Ousmane Tanor Dieng. Toutefois, la petite fille ne fera aucune remarque. Ignore t-elle l'identité du porte drapeau du Parti socialiste ? Impossible de
répondre à cette question. Il faut juste retenir que la photo de Tanor pourtant bien visible n’a pas retenu l’attention de la petite fille. Vers l'hôpital général de Grand-Yoff, une affiche de
Wade a été vandalisée. Le visage du vieux président a été tout bonnement aspergé de peinture noire. A la vue de ce spectacle pas à l’avantage du président de la République, la gamine ne s’est pas
retenue pour afficher sa satisfaction. Elle laissera un cynique « Niaw bakh na si mome » (Ndrl : c’est bien fait pour sa gueu...), qui fera sourire plus d’un passagers du
minibus « Tata ». A la vue d’une affiche du candidat Cheikh Tidiane Gadio au niveau des deux voies du Front de terre, la petite fille demandera à sa maman l’identité du monsieur sur la
photo. Cette dernière lui expliquera que c’est un ancien ministre de Wade qui veut devenir président à son tour.


Certes cette fillette donne un avis naïf sur les candidats à la présidentielle, mais ses remarques sont intéressantes à plus d’un titre. Elle
renseignent sur la notoriété de ceux qui aspirent à diriger le Sénégal. Si on se fie sur les jugements de cette petite fille, Abdoulaye Wade est detestable, Macky Sall est aimable, Moustapha
Niasse est remarquable. Quant à Ousmane Tanor Dieng et Cheikh Tidiane Gadio, ils sont simplement des inconnus. C’est en tout cas ce que j’ai retenu des commentaires intéressants de ma jeune
voisine de voyage. Aux staffs de communication des différents candidats de faire bon usage de ces remarques.


Farba Alassane SY

Commenter cet article