LES THIANTACONES CELEBRENT LE 5EME KHALIFE DE TOUBA: Serigne Saliou érigé en modèle de tolérance

Publié le par farbasy

serigne-saliou.jpgLe 17 avril prochain, les disciples de Cheikh Bethio Thioune vont célébrer à Mbour le 65ème anniversaire de la rencontre entre leur marabout et Serigne Saliou Mbacké. Ils se rappellent des qualités du 5ème khalife général du mouridisme.

 

En prélude de la célébration dimanche prochain du 65ème anniversaire de la rencontre entre Serigne Saliou Mbacké et Cheikh Béthio Thioune, les Thiantacones avaient convié mardi après midi les journalistes à une conférence de presse. A cette occasion, ils ont rappelé les qualités du 5ème khalife de Cheikh Ahmadou Bamba. Selon eux, « face à la violence du monde qui subit les soubressauts de la déraison, Serigne Saliou recommande d'apaiser les coeur en opérant l'aumône par la distribution d'aliments, la redistribution des ressources, le pardon mutuel et fréquent, l'assainissement des coeurs concomitamment à l'assainissement des rapports humains ». De même, il a été rappelé la tolérance du saint homme vis à vis de toutes personnes de confession non musulmane. Pour étayer cette affirmation, les thiantacones rappellent quelques anecdotes comme les rencontres entre Serigne Saliou et une délégation de combattants du Mfdc essentiellement composée de chrétiens, celle entre le marabout et l'acteur américain Steven Seaggal, ses nombreuses audiences avec les membres du corps diplomatique occidental accrédités à Dakar parmi lesquels les ambassadeurs de l'Allemagne et de la France. A propos du Français Jean Christophe Rufin, les conférenciers précisent qu'il « a lui-même déclaré à travers les ondes des télévisions françaises, avoir arrêté de boire l'alcool depuis sa rencontre avec le saint homme, sans pour autant que ce dernier lui ait demandé quoi que ce soit ». Toutes choses qui poussent les Thiantacones à faire la déduction suivante: « Si un seul contact avec cet homme illustre marque à jamais tout homme, que dire alors de son compagnonnage ininterrompu avec son Cheikh pendant soixante deux ans, marqué par des contacts exclusifs et répétés toutes les semaines de toutes les années ». Et d'ajouter: « formé à l'école de Serigne Saliou, Cheikh Béthio applique l'universalité pacifique de cette sagesse énoncée par Cheikh Ahmadou Bamba ».

Forts de tous ces constats, les Thiantacones veulent rendre grâce à Dieu. D'où la célébration d’un Thiant le 17 avril prochain dans la localité de Médinatoul Salam située en périphérie de Mbour.

Farba Alassane SY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diouf Bara 16/04/2011 00:19


Mon cher condisciple, ce que vous avez dit est tout à fait exact parce que Serigne Saliou peut servir de référence pour tout le monde et nous en remercions DIEU d'avoir le privilège de vivre dans
son époque et Serigne Saliou demeure éternellement.