Le siège du Conseil constitutionnel bien protégé par la Gendarmerie

Publié le par farbasy

PICT1847.JPGSuite aux menaces de siège des locaux du Conseil constitutionnel par l'opposition en cas de validation de la candidature de Wade, le pouvoir a décidé il y a quelques mois de déménager le quartier général de cette institution judiciaire. Précédemment localisés sur la corniche ouest, les locaux se trouvent désormais cachés au quartier des Almadies. C'est exactement à quelques encablures de l'hotel King Fadh (anciennement hôtel Meridien). Le bâtiment se situe dans une petite rue logée derrière l'hôtel Azur. L'endroit est tellement excentré qu'il serait difficile pour un piéton d'y accéder. Seule la ligne 47 du réseau des bus Tata dessert le quartier. Jeudi 26 janvier 2012, à la veille de la proclamation de la liste officielle des candidats à la prochaines présidentielle, le quartier a été bouclé par les forces de l'ordre. Pour assurer la sécurité des 5 sages,  la gendarmerie nationale a déployé ses hommes aux abords du Conseil constitutionnel. Cette présence se fait sentir jusqu'au rond point de la brioche dorée où un Pick-up rempli d'hommes du Groupement de surveillance et d'intervention de la Gendarmerie nationale est positionné. Et gare à celui qui aura commis l'imprudence de prendre en photo le quartier. Il se verra illico presto interpellé par les gendarmes en faction.

Sentant de l'électricité dans l'air, les Nations unies ont appelé leurs fonctionnaires en poste à Dakar à éviter de sortir jusqu'au 30 janvier. Elles leur demande de rester chez eux, de stocker du carburant et des denrées alimentaires. D'ailleurs, Thijs Berman, chef de la mission d'observation électorale de l'Union européenne, a reconnu jeudi qu'il "y a une tension dans l'air".C'était à l'occasion d'une conférence de presse dans un hôtel dakarois. Vraisemblablement, le Sénégal s'achemine vers un week-end de tous les dangers. 

 

Farba Alassane SY

 

Commenter cet article