LAT DIOP, COORDONNATEUR DE LA COALITION DES PARTIS NON ALIGNES: « Abdoulaye Wade a une semaine pour démissionner »

Publié le par farbasy

507199-648126-1-.jpgLe leader du Fep et coordonnateur de la coalition des partis non alignés donne un ultimatum d'une semaine à Abdoulaye Wade pour quitter le pouvoir. Faute de quoi, il menace que les Sénégalais vont redescendre dans la rue.

 

Si le « Mouvement du 23 juin » demande le retrait de la candidature de Wade, le Front pour l'émergence et la prospérité exige purement et simplement la démission du président de la République. Selon Lat Diop, leader de cette formation politique, « Abdoulaye Wade a tout intérêt à retirer sa candidature et à se démettre parce que tôt où tard, le cas échéant, les population vont redescende dans la rue pour demander son départ. Et de ce point de vue s'il y a mort d'hommes, qu'il le sache et qu'il se le tienne pour dit, il sera traduit devant la Cpi ». Expliquant les raisons de sa position il précise: « Abdoulaye Wade est certes élu jusqu'en février 2012 mais compte tenu des circonstances, je crois qu'il serait plus sage et bénéfique pour les Sénégalais d'abréger leurs souffrances en mettant un terme à son mandat ».

Le Fep donne un ultimatum d'une semaine au président Wade pour qu'il se retire de la tête de ce pays. « Faute de quoi, nous allons descendre dans la rue pour protéger les aspirations des Sénégalais », menace Lat Diop. Comme pour donner les bases juridiques de cet appel, le leader du Front pour l'émergence et la prospérité prend comme référence le droit administratif plus particulièrement la théorie de la circonstance exceptionnelle. Selon celle-ci « A circonstance exceptionnelle, la légalité doit être exceptionnelle ». De même, Lat Diop assure que «chaque jour qu'Abdoulaye Wade passera à la tête de ce pays  constituera une perte pour la population et en particulier pour l'avenir et la jeunesse de ce pays compte tenu de sa propension et celle de son entourage à dilapider et gaspiller les ressources publiques ».

 

Farba Alassane SY

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article