DIASGNOSTIQUE MEDICAL DU DEFUNT: Malick Ba est mort des suites de traumatisme crânier

Publié le par farbasy

L'infirmier en chef du poste de santé de la communauté rurale de Sangalkam a été le premier à constater le décès du jeune Malick Bâ. Alerté par les cris des populations, il est sorti aux environs de 9h45 de son bureau situé juste en face des lieux du drame. Là, le professionnel de la santé a vu un corps inerte sans vie. Après constat médical, il s'est avéré que Malick Bâ est mort des suites d'une hémorragie occasionnée par l'impact d'une balle tirée par les forces de l'ordre. « Nous avons constaté  un traumatisme crânier. L'orifice d'entrée est au niveau de l'oeil gauche. La balle est sortie au niveau de la région occipitale, c'est à dire à la nuque, avec ouverture en forme d'étoile », précise l'infirmier visiblement choqué par les événements.

Outre ce cas de mort, une autre personne a été blessée par les tirs de grenades lacrymogène. Il est atteint de traumatisme thoracique et éprouve des douleurs au niveau de la poitrine. Selon certaines sources, il s'agit d'un homme répondant au nom de Latyr Ndour. Il a été évacué à l'hôpital Youssou Margane de Rufisque pour y subir des soins intensifs. De même, 5 à 6 autres personnes sont internées au centre de santé de la communauté rurale de Sangalkam. Certains d'entre eux ont été atteints de crises d'hystérie causées par l'émotion. D'autres de crises d'asthme et d'asphyxies à cause des fumée des gaz lacrymogène lancés par les gendarmes.

 

Farba Alassane SY

Commenter cet article