DERNIERS INSTANTS DU TUE DE SANGALKAM: Malick partait acheter des médicaments pour son fils malade

Publié le par farbasy

Malick Bâ n'était, selon tous les témoignages recueillis sur place, pas un manifestant. Ce jeune père de famille s'est vraisemblablement trouvé au mauvais endroit au moment où les gendarmes ont tiré sur la foule. Sa soeur Ami Bâ indique que ce dernier a quitté sa maison pour aller chercher des médicaments pour son l'un de ses fils, Assane 4 ans atteint de diarrhée. Ensuite, il projetait d'aller à Rufisque pour retirer de l'argent pour les besoins du chantier où il officie comme maçon. Selon ses proches, Malick Bâ a remis, quelques moments avant sa mort, un billet de 2000 francs à sa soeur Ami pour que cette dernière remette 500 francs à sa femme Coumba Fall. Après avoir cherché de la monnaie, Ami Bâ a donné les 1500 francs restant, argent qui devait permettre de payer les médicaments du fils de Malick Bâ. De l'avis de Pape Bâ, un autre proche du défunt, ce dernier a été tué par le commandant Sarr. A l'en croire, le gendarme a bien visé sa cible avant de l'abattre. Il a été abattu devant la pharmacie « Sangalkam » située tout juste en face de la caserne de gendarmerie

Farba Alassane SY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article