APRES L'EXCLUSION D'IDRISSA SECK DU PDS: Rewmi de Dakar tourne le dos à Wade et réclame la candidature d'Idy en 2012

Publié le par farbasy

1990376-2746348[1]Idrissa Seck doit résolument tourner le dos à Abdoulaye Wade et se déclarer candidat à la présidentielle de 2012 pour mettre fin aux souffrances des Sénégalais. Tel est le message lancé samedi dernier au maire de Thies par les responsables du Rewmi dans le département de Dakar. Ces derniers font savoir qu'Idrissa Seck ne va pas se rabaisser à se quereller avec Wade à travers les ondes des radios. Et d'ajouter que sa riposte sera résolument tournée vers la satisfaction des besoins du peuple.

 

Depuis l'exclusion officielle d'Idrissa Seck de la formation libérale et les récentes violentes attaques verbales du président Wade contre ce dernier, les partisans du maire de Thiès avaient opté pour un silence stratégique. Cette omerta est désormais brisée avec la sortie samedi dernier de responsables Rewmi du département de Dakar lors d'une réunion politique organisée à Grand Yoff par Moussa Fall, baron «rewmiste » de cette localité. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ces derniers ont décidé purement et simplement de tourner le dos au président Wade. En témoigne cette déclaration sans appel de Waly Fall, chef du Rewmi à Dakar: «la brouille entre Idy et Wade ce n'est pas notre problème. Nous n'avons plus affaire avec Wade. Si Idrissa seck a des rapports affectifs avec Wade c'est son problème. Tel n'est pas notre cas ». Très en verve, cet ancien maire de la commune d'arrondissement de Dieuppeul Derklé ajoute: « nous voulons que si Abdoulaye Wade passe à gauche, Idrissa seck passe à droite. C'est le peuple qui élit qui il veut et nous demandons à Idrissa Seck de laisser tomber Wade ». Autant dire que la page de Wade semble être tournée pour ces militants du Rewmi. Ils n'attendent plus grand chose de l'actuel chef de l'Etat à part de débarrasser le plancher dans les plus brefs, en 2012 et de manière pacifique. Moussa Fall l'a clairement fait savoir. « Abdoulaye Wade n'a pas le droit de faire moins qu'Abdou Diouf. Il n'a pas le droit de sortir du palais en marchant sur des cadavres », a t-il souligné. Il a en outre analysé la déclaration de Wade selon laquelle si les Sénégalais sortent en masse il quittera le pouvoir comme une provocation irresponsable lancée au peuple.

 

« Si Idrissa seck a des rapports affectifs avec Wade c'est son problème. Tel n'est pas notre cas »

 

A propos de la fameuse réplique qu'Idrissa Seck prépare contre Wade, Waly Fall révèle que son mentor ne va pas se rabaisser à travers une querelle stérile et de bas étage avec le secrétaire général du Pds. A l'en croire, le leader du rewmi « va poser un acte qui montre qu'il s'est résolument tourné vers la résolution des problèmes des Sénégalais ». Ce qui de son avis est la meilleure manière de répondre à l'affront d'Abdoulaye Wade.

  

« Le 19 mars dernier, on avait l'impression qu'il y avait un ramassis de gangster autour du président Wade »

 

A entendre les discours des pro Idy, on peut déviner sans risque de se tromper que leur mentor le candidat en 2001. Et du vrai changement, s'il vous plait, comme ils le disent!!! Ce, même si Idrissa seck n'a pas, pour le moment, fait acte de candidature pour la prochaine présidentielle. De l'avis de Waly Fall, Idy fera partie de ceux qui marqueront les esprits en 2012. D'ailleurs, Mbacké Seck, responsable de Rewmi à Yarakh veut que Dakar serve de rampe de lancement de la candidature d'Idrissa Seck pour 2012. Il invite à cet effet, le maire de Thiès à effectuer dans les prochains jours des rencontres politiques dans le département de Dakar. Comme outil de la conquête du pouvoir Mbacké Seck espère toujours qu'Idrissa Seck effectuera un Opa sur le Parti démocratique sénégalais. A l'en croire cette formation politique est présente dans 535 collectivités locales et il suffit d'avoir 1000 voix dans chacune de celles-ci pour être qualifié au second tour en 2012. Et d'ajouter: «aucun homme politique ne va cracher sur un appareil politique qui est présent sur 535 collectivités locales ». Précision de taille, les Rewmistes parlent du Pds authentique, c'est à dire celui qui est parvenu en 2000 à mettre Abdoulaye Wade au pouvoir et dont Idrissa Seck se réclame être l'actionnaire majoritaire. Mais pas du Pds actuel peuplé « de transhumants du Ps ». De l'actuelle formation libérale, Mbacké Seck dira cette phrase assassine: « le 19 mars dernier, on avait l'impression qu'il y avait un ramassis de gangster autour du président Wade ».

Farba Alassane SY

Commenter cet article