Abdoulaye Wade n’écarte pas l’idée de se présenter contre Karim en 2012

Publié le par farbasy

 Lepeuple-sn.com (Dakar)-‘’Absolument, je suis candidat en 2012 inch allah. Si Dieu me laisse longue vie, me laisse mon cerveau et ma santé je serai candidat’’. C’est avec détermination et assurance que maître Abdoulaye Wade a annoncé son intention de briguer un troisième mandat en 2012. Cette déclaration a été faite lors d’une interview avec la ‘’Voix de l’Amérique’’ à Washington en marge de la signature d’une convention d’aide de plus de 270 milliards de francs accordés par les Etats unis d’Amérique au Sénégal.  Profitant de la tribune que lui offre la radio américaine le chef de l’Etat  déclare qu’il ne voit pas ce qui lui empêcherait d’être candidat. ‘’Il faut laisser au peuple sénégalais, la décision de choisir. Les gens se disent démocrates alors qu’ils ne le sont pas’’, ajoute-il.

Par cette annonce fracassante, le président de la république âgé de 83 ans veut montrer qu’il est toujours en forme, et que l’avenir du Sénégal sera faite avec lui. Celui qui déclarait aux premières heures de l’alternance qu’il est issu d’une famille comptant plusieurs centenaires n’ira certainement pas en retraite en 2012 à l’âge de 86 ans.

Il se défend de vouloir installer son fils Karim Wade comme successeur à la tête de la République. ‘’Je n’ai pas dit, personne ne m’a entendu dire que je veux mettre mon fils au pouvoir. Pour l’instant je le fais travailler parce que je connais ses compétences, je connais ses capacités. Je voudrai simplement vous rassurer, je ne mettrai jamais quelqu’un au pouvoir, ça n’existe pas, ça ne me frôle même pas l’esprit’’, a avancé maître Abdoulaye Wade. Comme pour montrer sa bonne foi il promet d’organiser des élections transparentes, libres et démocratiques.

Cependant, il maintient le doute sur une potentielle candidature de son fils pour briguer la magistrature suprême. ‘’Maintenant Karim est un citoyen comme tout le monde, s’il veut se présenter il se présentera. Ce serait drôle d’ailleurs qu’il se présente contre moi et qu’on se retrouve au deuxième tour’’ assure t-il. Celui que Léopold Sedar Senghor avait surnommé ‘’Ndiombor’’ en raison de son esprit très futé brouille ainsi toutes les pistes menant à sa succession. Comme pour enfoncer le clou il lance malicieusement que ‘’ce serait intéressant, ce serait inédit d’ailleurs, y a que des choses inédites qui se font dans ce Sénégal’’. Sacré Wade !  

 

Farba Alassane SY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article