Pour Abdoulaye Wade les attaques contre l’Anoci sont ‘’de mauvaise foi’’

Publié le par farbasy

Lepeuple-sn.com (Dakar)- Le président de la république maître Abdoulaye Wade s’est enfin prononcé à propos des attaques contre l’Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique suscitées par la parution du livre d’Abdoulatif Coulibaly ‘’Compte et mécomptes de l’Anoci’’. Défendant son fils Karim Wade et président de cette agence, le chef de l’état accuse dans une interview accordée à la radio ‘’La voix de l’Amérique’’ les auteurs de ces charges d’être des ‘’voix de mauvaise foi’’. Enfilant son rôle d’avocat, le président de la république a plaidé pour Karim Wade. Dédouanant ce dernier des accusations de mauvaise gestion, Abdoulaye Wade déclare que ‘’ d’abord il ya un commissaire aux comptes, deuxièmement Karim n’est pas le gestionnaire, Karim est le président. Il y a un ordonnateur, on en touche pas je le considère comme mon fils d’ailleurs. Mais simplement pour s’attaquer à moi on attaque Karim. Karim n’est pas ordonnateur, il n a aucun rôle à jouer dans la manipulation de l’argent’’. En d’autres termes bien qu’étant le président de l’Anoci, Karim Wade n’est pas responsable de la gestion de l’argent dans cette structure. Poursuivant son raisonnement le président de la république affirme que ‘’troisièmement il y a un conseil de surveillance dans laquelle figurent des journalistes qui lui a donné un quitus comme le commissaire aux comptes. Ensuite il a présenté ces comptes devant l’assemblée nationale et devant le parlement. […] Alors maintenant qu’il y ait des gens qui critiquent, c’est normal, c’est la démocratie’’. Maître Abdoulaye Wade en profite pour tresser les lauriers de son fils qui a de son avis des relations que personne en dehors de lui n’a avec les pays arabes ‘’qui sont quand même les sources d’argent’’. C’est pourquoi il lui a effectivement donné ‘’ un ministère important où il peut drainer des ressources vers le Sénégal’’. Farba Alassane SY

Commenter cet article