La cité des enseignants de Guédiawaye victime méconnue des inondations

Publié le par farbasy

  Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Lepeuple-sn.com (Dakar)-Les habitants de la cité des enseignants sise à la commune d’arrondissement de Golf Sud n’oublieront pas de sitôt cette présente saison des pluie. Les fortes averses de ces derniers jours ont causé beaucoup de dégâts dans ce paisible quartier de la banlieue dakaroise. Certaines rues d’habitude proprettes de ce lotissement de 248 logements ont été transformées en terrain marécageux où la boue règne en maitre. Les maisons jouxtant la bande de filao servant de tampon entre la cité des enseignants et l’océan atlantique sont devenues de véritables bunkers afin éviter à l’eau de ruissellement des précipitations de dévaster le peu de biens mobiliers encore en état de servir. Partout des barricades sont là pour nous rappeler le combat des résidents contre le fléau de l’inondation. Sur toute les portes des maisons sont érigés des murs pouvant mesurer jusqu’à 70 centimètres de haut. Youssou Badji un riverain ne peut que constater les dégâts. ‘’Ma télévision et mon ordinateur ne fonctionnent plus à cause de l’eau.’’ Cet habitant de la villa N 73 a vu l’eau de la pluie entrer dans sa maison dévastant tout sur son passage. Cependant il est plus chanceux que ses voisins de la maison N 74. Ces derniers ont quitté leur habitat puisque la pluie l’a transformé en mare boueuse. Sur place il ne reste plus qu’un jeune homme du nom de Cheikh Fadel pour garder la maison. Ici la furie de l’eau a fait tomber le mur servant de clôture, de l’avis du seul occupant de cette maison un drame y a été évité de justesse. En effet, un gamin de près de quatre ans à failli être emporté par les torrents d’eau, heureusement qu’il a été sauvé de justesse.
Très dignes, ces sinistrés de la cité des enseignants tentent d’expliquer cette inondation dont ils sont victimes par un concours de circonstances. ‘’Toute l’eau de ruissellement des quartiers environnants se déverse dans notre secteur. De plus le centre d’épuration situé à côté bloque le trajet de l’eau causant ainsi cette inondation’’, tente d’expliquer Youssou Badji. Il pense que les autorités municipales de Golf sud les ont assisté en amenant une motopompe après la forte pluie d’il y a quinze jours. Cet habitant de ce quartier de la banlieue dakaroise demande par contre une résolution définitive de ce problème de l’eau stagnante des pluies. ‘’Les techniciens de l’assainissement doivent nous aider à dévier cette eau de ruissellement’’, demande t-il. De son coté Cheikh Fall accuse les autorités municipales de la ville de Guédiawaye, ‘’ils habitent dans des villas climatisées ne connaissent pas les souffrances du peuple’’, lance t-il. Poursuivant son coup de gueule il avance que la mairie devrait leur laisser une pompe pour enlever cette eau qui reste.
La cité des enseignants est un quartier de la classe moyenne sénégalaise située sur la périphérie de Dakar. Elle a été créée dans les années 80 par le pouvoir socialiste pour permettre aux travailleurs du secteur de l’éducation de se doter d’un toit.

 Farba Alassane SY
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article