Débat Karim Wade/ Ousmane Tanor Dieng : Wal Fadjiri blâmé par les juges des medias

Publié le par farbasy

  Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Lepeuple-sn.com (Dakar)-Le débat avorté organisé 19 juillet dernier par la chaine de télévision Walf tv entre le président de l’Anoci Karim Wade et le secrétaire général du Parti socialiste Ousmane Tanor Dieng continue à alimenter l’actualité. Suite au recours des socialistes contestant la régularité de ce débat, le Comité pour l’observation des règles d’éthique et de la déontologie dans les médias a rendu son verdict en blâmant le comportement de Walf tv. Dans un communiqué parvenu à la rédaction, cette organe de régulation de la presse sénégalaise a souligné trois fautes commises par la chaine de télévision sise au quartier dakarois de Front de terre. En effet, les juges de la presse soulignent que ‘’Walf tv a violé le droit du public à une information authentique au mépris des dispositions du premier point de la charte des journalistes du Sénégal selon lesquelles le public a droit à une information juste et équilibrée’’. Poursuivant ses critiques, le Cored déplore le comportement aux antipodes de l’éthique journalistique des animateurs de cette chaine de télévision lors de ce programme. ‘’Les journalistes préposés à l’animation du débat ont renoncé à leur initiative rédactionnelle et à leur liberté éditoriale qui pourtant leur sont garanties par la charte notamment en son point 16’’, juge cette structure dirigée par Abdoulatif Coulibaly. Poursuivant l’énumération des fautes professionnelles des journalistes de Walf tv, le Cored souligne que cette organe de presse ‘’a porté atteinte à la dignité de Ousmane Tanor Dieng en montrant une chaise inoccupée qui suggère la dérobade du susnommé dans la tête des téléspectateurs’’. Selon la même source le Ps a introduit par les soins du cabinet d’avocats Tall&Associés, une plainte auprès du Comité Exécutif du Cored relativement au débat organisé le dimanche 19 juillet. Cependant le groupe Wal fadjiri n’a fourni aucune réponse à l’invitation des sages de la presse à apporter tout élément de réponse pouvant éclairer les délibérations et la décision du Comité Exécutif agissant en sa qualité de tribunal d’honneur. ‘’La présente décision est susceptible de recours devant le Comité de direction du Cored’’, conclue le communiqué.

 Farba Alassane sy

Commenter cet article