Aprés les révélations de Latif Coulibaly, un député de la majorité veut fouiller Karim Wade...

Publié le par farbasy

  Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Lepeuple-sn.com (Dakar)-Le livre d’Abdoulatif Coulibaly ‘’Contes et mécomptes de l’Anoci’’ est entrain d’installer une ambiance de malaise dans les rangs de la majorité présidentielle. Cette publication a installé un climat de suspicion et de chasse aux sorcières au sein de la Génération du concret. Une traque des personnes coupables d’avoir donné des fuites d’information ayant servi à la conception de ce livre est à l’ordre du jour dans ce mouvement. Comme si cela ne suffisait pas, un député de la coalition Cap 21 s’alarme du silence suspect de Karim Wade et de son équipe, pourtant incriminés dans cet ouvrage par des accusations de mal gestion.

Il s’agit de Mamadou bamba Ndiaye secrétaire général du parti Mps/Selal. ‘’La controverse sur le bilan financier de l'Anoci, qui entretient la confusion dans le pays, nous met mal à l’aise. Ces accusations récurrentes ne sont certes pas nouvelles, mais le silence des principaux concernés est devenu troublant et inquiétant’’, s’insurge cet allié politique du Parti démocratique sénégalais dans un communiqué parvenu à la rédaction. Mettant de côté son rôle de défenseur de la majorité présidentielle, Mamadou bamba Ndiaye réclame des comptes aux fautifs désignés par le journaliste d’investigation Abdoulatif Coulibaly. Il demande que ‘’lumière soit faite sur la gestion de l’Anoci, dans un cadre indépendant et crédible, pourquoi pas une commission parlementaire d’enquête comme en 2003. Ce député membre de la coalition Cap 21 semble assimiler la gestion de l’Anoci par Karim Wade à celle des chantiers de Thiès confiées au début de l’alternance à l’ancien premier ministre libéral Idrissa Seck. Ce dernier a été accusé de malversations dans la conduite de ces travaux et le parlement n’avait pas à l’époque hésité à faire des investigations dans cette affaire. En outre, Mamadou Bamba Ndiaye en réclamant une commission parlementaire d’enquête sur l’administration des fonds alloués à l’Anoci est entrain de donner raison à l’ancien président de l’assemblée nationale Macky Sall. Celui ci avait réclamé en 2007 une audition par l’hémicycle du président de l’Anoci Karim Wade, ce qui lui valut d’être limogé de son perchoir.

En prenant l’audace de donner raison au journaliste Abdoulatif Coulibaly, le député Amadou bamba Ndiaye risque de s’attirer les foudres de ses camarades de la Cap 21 et du président maître Abdoulaye Wade. Par sa sortie il préfère apparemment se désolidariser de ses alliés libéraux. ‘’Nous ne saurions non plus nous faire l’avocat du diable. Nous ne pouvons que dénoncer et condamner toute dilapidation des ressources nationales, comme nous le faisions sous l'ancien régime’’, déclare t-il dans le même document. Visiblement soucieux de tirer au clair le flou entourant la gestion par le fils du président Wade de l’Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique, le député de Mps/Selal lance que ‘’ les auteurs d'éventuelles malversations, quels qu'ils soient, devront en répondre devant la Justice qui doit être la même pour tous.’’ En d’autres termes il préconise une tolérance zéro s’il est avéré que les responsables de l’Anoci n’ont pas fait preuve de capacité de bonne gestion des fonds alloués à l’Anoci. Ce n’est pas tous les jours qu’un allié du président Wade ose tenir publiquement un langage franc à la majorité.

Farba Alassane SY
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

serigne assane dia 28/08/2009 23:22

il faut que les citoyens et les politiques en particulier prennent l'habitude de dire la vérité à leurs alliés, quoi qu'il puisse leur en couter. c'est à ce prix seulement qu'une démocratie solide pourra s'installer au Sénégal

Alassane 28/08/2009 14:59

Farba,

J'ai beaucoup aime ton article.Tu fais un bon boulot d'informer les mecs comme moi qui sont loin du pays et n'ont pas toujours le temps de tout lire.Keep up the good work bro.


Alassane